12/11/2008

marathon DVD

Il y a des jours comme ça...on se met sur veilleuse et on se dit que tant pis pour le gaspillage de minutes vitales, nous on a envie de vivre par procuration, en utilisant le moins possible de neurones.

Dans ces cas-là la meilleure chose c'est de se louer 3 DVD +1gratis à la médiathèque du coin, s'installer dans son lit, pc portable sur les genoux, ne se lever qu'en cas d'extrême urgence pipi- et pour les pauses-bouffe, et se faire ce que j'appelle un dvd marathon.

Cet apathisme filmique chronique ne va pas sans une certaine mauvaise conscience, et on aura soin de se trouver quelques excuses bidon du style il fait froid dehors, il pleut, je me sens pas très bien je crois que je commence un truc, ou, encore plus fin: "c'est bon pour améliorer mon anglais".

Enfin, pour l'excuse linguistique, on repassera: mon marathon d'hier comprenait, dans l'ordre: trois films français (le troisième je l'ai supporté 10 minutes) et un vieux Woody Allen que je n'avais encore jamais vu. Bien calculé; le dernier générique signe l'arrêt de mort de mon cerveau: ma tête va exploser, il est temps d'aller se coucher (enfin, juste d'enfiler un pyj, car couchée, je le suis depuis le début de la journée) 

C'est alors que "dring dring dring" [enfin comprenez: "nokia tunes"] mon ami-amant m'appelle: "coucou ça roule! t'as pas envie de faire un cinoche?"

Un cinoche? oh mais quelle bonne idée??!! j'ai trop envie de me relaxer devant un bon film moi!

pffff quelle faux-cul

Enfin me revoilà devant un générique... mais cette fois je peux partager mes impressions avec quelqu'un, ce qui est quand même drôlement plus agréable. Enfin. Sauf pour lui: "chuuuuuuuuuuuuuut: on entend que toi ici".

...

Après une journée aussi chargée d'émotions, vous pouvez imaginer les rêves que j'ai faits cette nuit: Woody Allen rencontrait Valeria Bruni-Tedeschi et pendant que Diane Keaton fricotait avec Yvan Attal, moi je tentais de m'enfuir de la prison d'aveugles avec le gun de Charlotte Gainsbourg pointé sur la tempe de Mark Ruffalo.

Le meting pot de l'angoisse!

Finalement vivre en vrai, c'est peut-être quand même moins fatigant.

11:57 Écrit par Miss secr dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cinema, dvd |  Facebook |